En tournée
Kamasi Washington

Kamasi Washington

Close 34 / 75

Lorsque Kamasi Washington a sorti son tour de force, The Epic, en 2015, il fut instantanément propulsé en tant que porteur de flambeau pour la musique progressive et improvisée qui ouvrirait la porte à de nouveaux auditoires afin d’expérimenter une musique qu’ils n’avaient jamais entendu auparavant. L’odyssée de 172 minutes avec son groupe de 10 musiciens, The Next Step, était jonché d’éléments venant du hip-hop, du classique mais aussi de la musique R&B, toutes les influences majeures du jeune saxophoniste et leader du groupe, qui dépassent toute notion de ce qu’est la musique jazz.

Acclamé par le public, The Epic a remporté de nombreux prix, notamment celui de l’album de l’année au American Music Prize ainsi qu’au Gilles Peterson Worldwide. Kamasi Washington poursuit son travail en collaboration avec d’autres artistes influents tels que Kendrick Lamar, Run the Jewels, Ibeyi, et John Legend, et crée « Harmony of Difference », une installation multimédia autonome durant le Biennial de 2017 au Whitney Museum of American Art à New York.

L’accomplissement du destin de Washington commence à l’âge de 13 ans, lorsque qu’il reprend la composition de Wayne Shorter « Sleeping Dancer Sleep On » avec le cor d’harmonie de son père musicien, alors même qu’il n’a jamais touché un saxophone de sa vie.  Après avoir décidé de jouer de cet instrument, il devient tenor saxophone à l’Académie de la Musique et des Arts du spectacle à la Alexander Hamilton High School, là où il monte son premier groupe, Young Jazz Giants, accompagné du pianiste Cameron Graves, Thundercat et Ronald Bruner, Jr.

Washington reçoit une bourse d’étude pour l’Université de Californie à Los Angeles, où il étudie l’ethnomusicologie. Il enregistre son premier album avec Young Jazz Giants durant l’été qui suit sa première année. Le premier album éponyme du quator dégoulinait de maturité, bien au delà de l’âge collectif des joueurs, et avec Washington écrivant quatre des sept chansons originales de l’album, il devint une plateforme pour diffuser le jazz « actuel » à travers tout le pays.

 A la suite de sa deuxième année à l’Université de Californie, Washington réalise sa première tournée nationale avec la légende du hip-hop venant tout droit de la West Coast, Snoop Dogg, en compagnie de certains des jeunes musiciens les plus talentueux du pays. Plus tard cette année, le jeune saxophoniste rejoint l’orchestre de Gerald Wilson, un de ses plus grands héros. Après avoir été diplômé, Washington tourne avec Raphael Saadiq, producteur, chanteur et compositeur primé aux Grammy Awards, pour ensuite retourner jouer avec l’orchestre de Gerald Wilson sur l’album In My Time.

Son attrait de masse continue de croître, attirant des foules vibrantes, diverses et multi générationnelles à ses spectacles, dans les festivals les plus importants du monde tels que Coachella, Glastonburry, Fuji Rock, Bonnaroo ou encore Primavera. Un journaliste réputé l’a récemment résumé en écrivant « En un millénaire, largement absent de tout ce qui est nouveau ou captivant dans l’idiome du jazz, Washington vient de lancer une hydre musicale basée sur le respect et la connaissance intime du passé et s’éloignant dans un avenir prometteur. Le prochain rendez-vous pour Washington est le très attendu EP Harmony of Difference, qui devrait sortir à cet automne, ainsi que son deuxième album prévu pour 2018.



Booking : e.ziller@3pomprod.com